AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soren B. Newton | With arms wide open 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 09:50

Welcome to Clifton ..



SOREN BENJAMIN NEWTON
© HOPE

    DÉCLINE TON IDENTITÉ
    .

    © ERY_90 @LJ
      SURNOM ; Il n'en a aucun.
      AGE ; 23 ans.
      GROUPE ; Strangers.
      MÉTIER ; Anciennement employé de la construction, il se cherche encore de nos jours.
      NE(E) A ; Manchester, UK. Et il a encore son terrible accent.
      ARME FAVORITE ; Il n'a jamais touché à une arme de sa vie. Donc je dirais, son sourire?
      SITUATION ; célibataire et fier de l'être.
      SIGNES DISTINCTIFS ; Une cicatrice au niveau du cou, une vague tentative de son frère pour le tuer.


    DES MORCEAUX DE TOI
    .
    PEU PEUREUX
    RUSÉ
    TORDU
    SOLITAIRE
    HYPOCRITE
      SEREIN
      IMBATTABLE
      TÊTU
      AMBITIEUX
      NE SE LAISSE PAS FAIRE
      MALICIEUX PARFOIS
      INDOMPTABLE
      LOYALE
      RENFERMÉ
      CHARMEUR
      INSOUCIANT
      MANIPULATEUR
      GOURMAND
      IMPOLI
      GROTTESQUE



      " Je ne peux parler de ma vie sans parler de ma famille. J'ai un frère jumeau non-identique et une soeur pathétique. Mes parents sont en quelque sorte des connards prétentieux et je n'ai jamais vraiment eu d'amis. D'esprit libertin, je ne me laisse pas facilement dicter des règles. Appelons ça " l'esprit rebelle " Disons le proprement, je ne suis pas de ce qu'on peut appeler un mec dans la norme. Et ma très chère famille me l'a si souvent fait remarqué. Toutefois, j'ai toujours vu cette différence comme une force de caractère. Après tout, c'est une partie intégrante de ma personnalité et je ne changerais rien pour tout l'or du monde. Fonceur et indiscipliné, j'étais loin d'être l'élève modèle au lycée. Bien au contraire, j'enchainais les mauvaises notes..et les mauvais coups. Mais jamais je ne pourrai m'en vouloir d'avoir été moi-même. Je ne me suis jamais métamorphosé pour quiconque et je ne le ferai pas d'aussitôt, enfin façon de parler c'est bien arriver une fois, c'est le passé tout simplement.."

      CE QUE J'AIME ; La franchise, le franc-jeu, pas de coup derrière, j'aime qu'on m'affronte, qu'on n'aie pas peur de me dire ce que l'on pense. J'aime les femmes, du moins, seulement quand il n'y aucun risque d'attachement. J'apprécie l'alcool, j'aime faire la fête. J'aime jouer le dur. J'aime les gens réfléchis. J'aime le jeu d'échec.Je suis aussi un accro à l'adrénaline, toutes les occasions sont bonnes pour moi pour me remettre à fond ; batailles, conflits, sales coups.
      CE QUE JE DÉTESTE; L'hypocrisie, les nunuches qui en veulent trop de moi, et pourtant je les aimais bien avant, la subtilité, les mecs effeminés, les pleurnicheuses. Je n'aime pas non plus le chocolat ( oui tuez moi.. ), les desserts en général aussi.
      MES SALES MANIES; J'ai tendance à renifler bruyamment quand je suis nerveux, et c'est quelque peu.. énervant. J'ai tendance aussi à manger davantage lorsque je suis en colère. Déjà bien gourmand, je le deviens davantage lorsque mes nerfs sont à vifs.
      MA PHRASE FÉTICHE; " Get out of my way, bitch "
      MON MET PRÉFÉRÉ; Je ne pourrais pas me passer de hot dog. Je sais c'est banal, mais je ne raffole pas de la fine cuisine. J'aime la bonne " franquette "
      LA MUSIQUE QUE J'ÉCOUTE; J'apprécie la musique des années 80-90. Du vieux rock comme Led zeppelin, Guns'n'roses, Survivor, Bon Jovi, Aerosmith et plusieurs autres.Je ne tolère pas le rap, le hip-hop .. bref tout ce qui est " synthétique " j'apprécie LA VRAIE musique.
      LE TRUC DONT JE NE PEUX ME PASSER; Ma bagnole. Une vieille cabrio des années 70 mais qui a la carosserie faite pour durer! De couleur noire, d'allure " grease ", je suis toujours dedans. Je l'aime ma voiture oh oui ^^
      LE TRUC QU'IL NE FAUT PAS ME DIRE; " T'es qu'un bâtard " Ça me fait trop penser à mon crétin de frère, et il vaut mieux éviter.
      LE PIRE DÉFAUT QUE J'AI; Mon impulsivité. Je peux me transformer en bête féroce en un rien de temps, si si, il faut me croire!
      MON PLUS GRAND SECRET; J'en ai marre de ma solitude, mais je me la joue " solo " pour ne plus jamais souffrir de la bêtise de mes prochains.


      © MAKAROSH



    CAUSES A EFFETS
    .


    " Hello world
    Hope you're listening
    Forgive me if I’m young
    For speaking out of turn
    "


    « Qu’est-ce tu fous là encore, le clébard? » « Fous moi la paix tu veux bien ? » Mon frère jumeau, un vrai con de première. Déjà à l’âge de cinq ans, il cherchait sans cesse les problèmes. Et ce qu’il adorait par-dessus tout, c’était de m’emmerder. Pourtant, j’aurais pu me battre avec lui, mais j’étais terrorisé par lui. Nous n’étions pas identiques et c’était en quelque sorte lui, le plus fort.. le plus grand! Alors je me laissais sagement abattre, comme un lâche. Et mes parents eux? Trop occupés pour se préoccuper de leurs fils turbulents, bien sûr! Après tout, la naissance de ma sœur plutôt récente, mes parents savaient exactement où placer leurs priorités. Et je n’y figurais pas. J’étais donc seul à subir les colères de mon frère. Il n’y avait pas d’arbitre, c’était un peu comme le « free for all » et j’étais inévitablement malheureux. Un gamin avait besoin d’encadrement. Or, il n’y avait aucune forme de dictature dans cette famille et j’étouffais dans cette liberté. Et je grandissais dans cette misère qui ne semblait que m’affecter uniquement moi. Mes parents étaient fonctionnaires dans la vie de tous les jours. Mon père devait souvent voyager partout dans le monde pour affaire et ma mère, elle, rentrait bien souvent à 20h le soir. Je pouvais donc dire et ce, avec grande certitude que j’avais été élevé par na nounou, Katherine. Elle était le seul modèle de mère que je n’ai jamais eu et c’était une jeune femme exceptionnelle. Attentionnée, je pouvais avoir ce que je voulais d’elle. Mais encore et toujours, j’avais une liberté totale de mes faits et gestes et pour tout vous dire, cela commençait sérieusement à peser lourd sur mes frêles épaules.

    Plus tard, je devins un jeune homme séducteur. Au lycée, les choses entre mon frère et moi se sont grandement améliorées, enfin de mon point de vue personnel. J’étais plutôt du type populaire, quart-arrière de l’équipe de football de l’école. Et le tombeur de ses dames. Mon frère était un loser, une brute, de ses 1m80 et il terrorisait tout le monde. N’ai-je donc pas besoin de spécifier à quel point il était détesté. Curieusement, je m’en réjouissais. Ces années de torture étaient enfin finies, je pouvais enfin respirer, mener ma vie, sans avoir cette brute de frère sur mon cas sans arrêt. « Hey Soren !» La blonde plantureuse, digne des plus grands stéréotypes de la terre, s’approcha vers moi d’un sourire aguicheur. Je la connaissais très bien, pour avoir couché avec elle de multiples fois. Elle s’appelait Jennifer, et c’était la reine des pompomgirls. OUI, le classique. La fille la plus populaire était inévitablement attirée par le mec le plus prisé du lycée, c’était la loi de la nature. Pourtant, lorsque je la voyais, mon cœur ne s’emballait pas comme il devait le faire. Je n’avais jamais ressenti ses frissons qui vous parcourent l’épine dorsale violemment. Ni ses palpitations à n’en plus finir, comme si mon cœur subirait prochainement une attaque fatale. Non.. Je n’étais en rien d’amoureux d’elle , et je ne le savais que trop bien. Et puis, je me disais, à quoi rimait l’amour? Je n’avais jamais connu ce sentiment, je ne savais pas vraiment ce que tout ça signifiait. J’errais ci et là dans le monde de l’inconnu, de la liberté , et des fêtes d’étudiants à n’en plus finir. Je terminai mon lycée avec des notes plus qu’exécrables mais je m’en fichais bien, j’étais comme ça. Que pouvais-je faire de plus? Comment changer un homme qui vit ainsi depuis toujours?

    Je m’étais promis de vivre pleinement ma vie, et je réalisai mes rêves les plus fous grâce à l’argent de mes parents. J’avais touché à tout ; drogues, alcool, et même prostituées. J’étais vraiment tombé dans l’ingratitude, mais je m’en fichais réellement. J’avais vécu comme ça pendant près de deux longues années. Mais tout changea le jour de mon 19ème anniversaire. En voyage aux USA, j’avais décidé de bien arroser ma soirée dans un club très prisé de la Big Apple City. Vêtu de vêtements chics et décontractés tout à la fois, je croyais que j’allais me faire une autre de ses délicieuses demoiselles. L’alcool coulait à flot et j’étais désormais sur la piste de danse, entouré de demoiselles qui m’étaient totalement étrangères. Je vivais pleinement le jour de ma naissance, le cœur à la fête jusqu’à ce que je ne m’écrase sur la piste, mon cœur avait flanché pour la toute première fois depuis le début. Il avait fait la guerre et la misère, pour finir par s’éteindre. J’entendais à peine les cris autour de moi. Et je tentai, en vain , d’ouvrir légèrement mes paupières. Je n’y vis qu’une masse floue de gens, alerté par ma chute. Quelques minutes plus tard, ce fut l’obscurité la plus totale. Je pouvais sentir sans peine l’odeur de la mort. Mais hélas Dieu, ou peut importe ce qui se trouvait là-haut, dans les cieux, ne voulut pas de moi ce soir-là. Je me réveillai deux semaines plus tard, une infirmière ravie à mon chevet. Je me rappelais sans peine les détails de cette brève rencontre. « Enfin.. » Avait-elle soufflé un grand sourire incollable aux lèvres. Elle avait de très jolis yeux, de couleur forêt. Et de magnifiques cheveux bruns chocolat qui ondulaient joliment jusqu’aux épaules. Elle n’était pourtant pas de ces filles que je séduisais jadis auparavant. Et pourtant je la trouvais sincèrement magnifique. Je m’étais dis, sur le coup, que je n’aurais jamais pu rêver de meilleur réveil que celui-ci.

    Elle m’expliqua ce qui m’était arrivé avec d’une douceur incomparable. Elle avait été l’infirmière attitrée pour mon cas. Ainsi, elle passait tous les jours pour vérifier si je n’allais pas me réveiller. J’imaginais sans peine la rage que cette infirmière avait du ressentir quand le moindre de ses soins n’avaient obtenu aucun effet sur mon corps inerte. J’imaginais aussi la joie engendrée par le mouvement subtil de mes paupières et mon bref murmure « Où suis-je? » Je dus subir de nombreuses déceptions ce jour-là. Ni mes parents, ni mon frère et ni ma sœur n’étaient venus me voir ici, en Amérique. C’était comme si je n’existais plus à leurs yeux. Et ça faisait mal, très mal même. Les semaines passèrent et je me portais mieux. Je pris soin de ne plus consommer d’alcool, et de manger de la bouffe merdique pour m’assurer que je n’exploserais pas de nouveau. Un mois avait passé depuis mon séjour à l’hôpital et j’eus la brillante idée de venir remercier cette infirmière qui avait veillé sur moi. Ce jour-là, j’avais acheté un bouquet de magnifiques roses rouges. Et j’avais fait inscrire ces mots ; Merci. Cinq lettres qui en disent long. Accepteras-tu de venir avec moi diner pour que je puisse te témoigner de ma reconnaissance ? Je me faisais un tas de scénario dans ma petite cervelle. Mais jamais je n’aurais cru qu’elle aurait accepté mon invitation. Assis seul à une table dans un restaurant quasi désert, je ne cessais de penser que j’étais le plus grand abruti sur terre. Je croyais, à tord, qu’elle ne viendrait jamais et je commença à perdre espoir.. Jusqu’à ce que je ne la vis, aussi jolie que nature, me rejoindre son éternel sourire ravissant plaqué sur ses lèvres vermeilles.

    Croyez-vous au coup de foudre? Croyez-vous que l’amour peut se ressentir en un bref instant? Je n’y croyais pas, je n’y croyais plus. Ou du moins je voulais tant m’y accrocher. Pourtant, cette infirmière m’avait tapé dans l’œil et j’étais impuissant face à son charme. J’avais peur aussi de ne pas correspondre à son genre. N’étais-je donc pas jadis un mauvais garçon, un salaud, un sans cœur? À ma plus grande surprise, cette jeune femme avait beaucoup plus de points en commun que je ne l’eus cru. Et bien vite, cette belle soirée se termina en couchette au lit. C’est généralement après ce moment que je me défilais, m’enfuyais. Mais je suis resté. Six mois. C’était ma plus grande relation amoureuse à vie. Avec elle, je m’étais senti renaitre, comme si cet homme que j’avais été autrefois s’était envolé dans la nature. Elle m’avait définitivement changé et ce, pour le mieux. Je n’aurais pu rêver de meilleurs jours que ceux passés en sa compagnie. Mais vous savez bien que mon bonheur n’est pas éternel, si? Elle a fini par m’abandonner, comme l’avait fait ma famille il y a bien longtemps, comme tout le monde qui me fréquentait. J’étais voué à l’échec amoureux et à la solitude. Quand elle a rompu avec moi, j’ai ressenti un immense trou béant dans mon estomac que je n’ai jamais pu combler par la suite. Six mois peuvent paraitre bien peu, mais ce fut suffisant. Largement suffisant même. J’étais attaché à elle et j’avais vu en elle qui sait, la femme de ma vie. Mais je me suis trompé en beauté. Elle n’était plus là et j’étais perdu. Ô comme je la haïssais de m’avoir fait ça, après tous ces moments de bonheur et de complicité. Ma revanche fut terrible, et ma chute intense. Je redevins le vieil abruti d’auparavant. Rebelle, vulgaire, acharné, alcoolique. C’était comme si j’avais effacé cette dernière année, comme si rien de tout cela ne s’était passé. C’était comme un rêve... ou un cauchemar, c’est à votre choix. Et je me suis juré, envers et contre tout, que je ne m'attacherais plus jamais à quiconque. Souffrir ne m'enchantait guère. J'avais payé le plein prix de ma bêtise.

    Âgé de 22 ans, j'avais parcouru pas mal de villes à travers le grand pays. De barman à employé de construction, je pouvais dire que j'avais touché à tout. Mais à chaque fois, je me défilais, trouvant une brillante excuse pour m'évader. La liberté était ce qui me permettait de vivre heureux. Rien n'équivalait au vent chaud sur ma peau, ou à ses escapades dans ma puissante voiture. J'étais seul, sans attachement et c'était là tout ce qui importait, au final. Puis, je visitai Clifton, une petite ville paumée. Curieusement, j'en tombai très vite amoureux lorsque je m'aperçus des nombreuses sources de distraction du coin. Et contre toute attente, j'avais décidé d'enfin poser mes bagages. Je n'avais pas beaucoup de sous en poche mais je me débrouillai pour me dégoter un appartement potable, au coeur de la ville. Aujourd'hui après un an à découvrir cette ville aux milles facettes, je tente de me faire " embaucher " par le premier clan qui voudra bien de moi. Mais à quel prix je devrai le payer dans un futur proche? Et pourquoi diantre ai-je besoin de me lier à ses rapaces sans scrupule? Pour me faire aimer? Pour le pouvoir? Un peu des deux, je dirais. Quoiqu'il en soit, je suis prêt à faire bien des choses pour que les gens me reconnaissent moi, Soren Newton. Et je suis prêt à me transformer en bombe à retardement au nom de la souffrance et de la solitude. Serez-vous à même de percer mon voile de mystère? J'en doute très peu.









    PARLONS PEU MAIS PARLONS BIEN
    .

    © ERY_90
      PSEUDO ; Gorgeousmali ou Malicious x)
      ÂGE ; 22 ans.
      BOY OR GIRL ; GIRL.
      COMMENT T'AS CONNU L'FO ; en effectuant une demande de partenariat avec vous.
      PRÉSENCE ; Je dirais cinq jours sur 7, certaines semaines. Enfin, ça varie beaucoup =)
      AVATAR ; Ian Somerhalder.
      UN MOT ; J'AIME POM


Spoiler:
 


Dernière édition par Soren B. Newton le 3/7/2010, 08:47, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 10:09

Hello ^^
Sois la bienvenue sur POM!
Bonne chance pour ta fiche, et si tu as la moindre question n'hésite surtout pas ^^
Malicious, comme Malicious sur Acide Edulcoré?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 10:09

Oui exactement cute C'est bien me ^^
Merciiii 2much


Dernière édition par Soren B. Newton le 3/7/2010, 08:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 10:10

J'adore ce que tu fais ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 10:15

Comme c'est gentil. Par contre, j'ignorais être " reconnue " xD
Encore une fois , un grand merci.

Bon j'vais dodoter je terminerai ma fiche peut-être demain soir x)


Dernière édition par Soren B. Newton le 3/7/2010, 08:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 10:16

^^ c'est normal :p

Dors bien and take your time, tu as une semaine pour la finir ^^
Ian, très bon choix ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joe Davis


» y.o : 24ans


behind the screen
» Pseudo & y.o: _adastra . 22
» Avatar: megan fox
» ©:

MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 10:31

Bienvenue parmi nous !! J'ai hâte savoir ce que tu vas faire du petit Ian ^^

Et en effet oui tu es reconnue, un peu comme FoX and co .. quoi lol
Alors ca fait quoi d'être une star ? superman
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 13:57

Bienvenue parmi nous (:

Bon courage pour ta fiche !
Et de même, j'aime beaucoup ce que tu fais balloon
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 16:59

Joe S. Davis a écrit:
Bienvenue parmi nous !! J'ai hâte savoir ce que tu vas faire du petit Ian ^^

Et en effet oui tu es reconnue, un peu comme FoX and co .. quoi lol
Alors ca fait quoi d'être une star ? superman

Sérieusement? Ça me fait zarbi xDD
Enfin merci beaucoup à vous trois ^^


Dernière édition par Soren B. Newton le 3/7/2010, 08:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/6/2010, 17:36

Bienvenue et bon courage beer
Ian est un très bon choix je confirme ^^

Ah moi aussi j'aime beaucoup tes créas
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/7/2010, 08:01

Merci beaucoup Scarlett cute
bon et bien j'ai fini, mais c'est archi nul je préviens xD

Je ferai mieux en RP : :ooo:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joe Davis


» y.o : 24ans


behind the screen
» Pseudo & y.o: _adastra . 22
» Avatar: megan fox
» ©:

MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/7/2010, 12:09

♥️ on en parle entre admin et on te tient au courant ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MasterGame




MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/7/2010, 13:28

félicitation
p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


    Officiellement bienvenue ! Ta fiche a été lue et tu es désormais des nôtres ! Voilà ce qui a été dit en résumé :

    Citation :
    Nul? Dans ce cas on se demande ce que tu nous feras en rp ^^ car on a lu d'une traite, et on a adoré. Une excellente orthographe et une histoire intéressante (sans compter sur l'avatar :p) donc ... sois la bienvenue et amuse toi bien parmi nous!

    N'oublies pas d'aller te créer, ici, tout ce dont tu as besoin. Tu peux aussi aller jeter un coup d'œil dans la galerie si tu recherches un avatar, ou même passer commande pour en avoir un personnalisé. N'hésites pas non plus à venir flooder et créer plein de nouveaux jeux.

    Encore une fois bienvenue à POM happy


    bon rp
    p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    underco
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/7/2010, 13:38

Bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   3/10/2010, 17:49

bienvenue beer
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soren B. Newton | With arms wide open 100%   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soren B. Newton | With arms wide open 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peace of mind :: supprimés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit