AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eliott • Love me, love me. Say that you love me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/4/2010, 21:36

DÉCLINEZ VOTRE IDENTITÉ


© aurélie
    Eliott Dakota Stryder
    aka Dolly

    citizens
    stripteaseuse
    hache?

    américaine
    14 février 1992
    odessa

    célibataire
    1m65 | 49kg
    un piercing au nombril, des ailes dans le dos, une cicatrice dans le cou


VOUS EN QUELQUES MOTS

    audacieuse
    ambitieuse
    tumultueuse
    peu cocasse
    idéaliste
      excentrique
      distante
      renfermée
      sensible
      peu joviale
      torturée
      folle - dans le vrai sens du terme, hein -
      traumatisée
      sincère
      orgueilleuse



POUR COMMENCER AVEZ-VOUS VOTRE EXTRAIT DE CASIER JUDICIAIRE
  • le 10/01/2010 à 22h48 - Le parc
    possession de substance illicites sur elle, et en elle.
    elle s'est fait la malle durant la garde à vue



TRÈS BIEN. SAVEZ-VOUS POURQUOI VOUS ÊTES LA ?

    p s y c h o l o g u e ▬ Mademoiselle Stryder, savez-vous pourquoi vous êtes là?
    e l i o t t ▬ J'supose.
    p s y c h o l o g u e ▬ Et que supposez-vous?
    e l i o t t ▬ Que vous voulez savoir mon histoire, pourquoi j'ai fais ça.
    p s y c h o l o g u e ▬ Et, acceptez-vous de me le dire? Vous pouvez me faire confiance.
    e l i o t t ▬ T'façon j'ai pas le choix. Je m’appelle Eliott, pas commun pour une fille je sais. Eliott Dakota - comme l’état - Stryder. J’ai dix-sept ans, et oui, je suis bien la personne du parc que les policiers n'ont su garder en garde à vue pendant plus d'une demi-heure hier soir. C’est vrai, je me suis droguée, tout comme je suis stripteaseuse et que tout les soirs, je me déshabille devant les regards avides des hommes présents pour m'observer me livrer à eux par la danse. Mais si je suis ainsi je ne l'ai pas choisi, il y a des raisons. J'aurais largement préféré avoir une autre vie, une autre histoire. Voyez-vous, il y a un an, environ, ma mère est morte. Par suicide. Elle ne valait rien. Rien de plus que ce qu’elle n’est maintenant. Bien au contraire. Son corps qui se décomposent vaux bien mieux que celui de son vivant. Quoi que, c'est lui qui ramenait le fric à la maison. C’était une prostituée, ce qui fait que tout les soirs, elle vendaient son corps à des inconnus contre de l'argent. Argent que mon père dépensait en alcool et en drogue. On n'avait rien à manger. Rien de plus que du chou dans de l'eau chaude, ce qui doit vous rappeler Charlie & la chocolaterie, non? Elle n’avait pas supporté l’idée que mon père la trompe alors qu'elle, elle faisait ça chaque soir. Moi je m’en moquais, car après tout, ça n’aurait pas été normal que je sois comme elle. C’est avec moi qu’il la trompait. Oui, oui je sais. L’inceste c’est mal, c’est puni par la loi et tout le blabla. Mais moi, j’étais consentante. Un beau jour, celui de la mort de ma maternelle, cette dernière nous a surpris au lit. Elle a prit le flingue que papa cachait dans un tiroir « au cas où », se l’ai mit dans la bouche et a appuyé sur la détente. Splash. Il y en avait plein les murs. Du rouge collait, laissant derrière lui un long traçait, comme des larmes. Nous, on ne l’avait pas vu dans la pièce. Mon père s’est levé, m’a donné une baffe comme je n’en avais jamais reçu, et est allée pleurer sur le cadavre ensanglantée de ma chère mère. Deux jours plus tard, lui aussi mettait fins à ses jours en utilisant la Solution Hemingway. Vous savez? Cette façon de se mettre pied nu que d’un côté, de se foutre un fusil sous le menton, et d’appuyer sur la détente avec l’orteil. Et ce salaud.. Il a insisté pour que je regarde et, avant de se fusiller la tronche, il a laissé sur moi une trace impérissable. Cette putain de cicatrice que j’ai dans le cou, c’est lui qui me l’a fait. Pour ne pas que je le oublis, soit disant, que j’oublie ce que, pour lui, je suis réellement : une pute.
    Désormais, seule, je me fou en l’air comme mes parents le faisaient. Après tout, tel mère/père telle fille non? Et bien voilà. Et je me fiche des représailles. Je préfère mourir jeune, belle, et avoir profité un minimum plutôt que vieille, moche et sans souvenirs intéressants. Dans tous les cas, mon avenir sera sans personne. Qui voudrait de moi, je vous le demande?!


POUVEZ-VOUS ME DÉCRIRE VOTRE PLUS GRANDE PEUR ..


    p s y c h o l o g u e ▬ Votre histoire est..
    e l i o t t ▬ Bon. Vous avez d'autre questions?
    p s y c h o l o g u e ▬ Quelques unes. Par exemple. Qu'elle est votre plus grande peur?
    e l i o t t ▬ Génial, dit-elle pour elle même. Moi, je n’ai peur de rien. J’ai vécu trop de choses qui effraient les gens pour avoir moi-même peur de quelque chose. Je n'ai plus peur de la mort, je l'ai vu en face à deux reprises. Je n'ai pas peur de la solitude, c'est ma seule compagne depuis un an. Je ne vis qu'avec elle. Les araignées, milles-pattes et autres insectes en tous genres non plus ne m'effraient pas. Eux aussi, je passe mes journées à les côtoyer dans le petit espace dans lequel je vis. L'excès, la décadence, qui effraient certaines personnes, sont mes seuls baguages. Alors, avec tout le respect que je vous doit, je vous demande de passer cette question « Mais tu ne comprend pas, sale conne, que mes peurs, je veux pas en parler avec toi? Que toi, tu fais peut-être ton boulot, mais que c’est pas une raison pour s’immiscer dans ma vie? Je suis pas une de tes autres clientes à qui tu peux te permettre de faire ta putain de morale, OK? Tu veux savoir de quoi j’ai peur, hein? De la mort, de la solitude, de l’abandon. J’ai peur des gens, de les aimer, et qu’ils me poignardent dans le dos comme mes chers parents. J’ai peur qu’ils me détruisent, me jugent, me torture encore plus que je ne le suis maintenant. Tu comprend ça, pouffiasse?! OK, je suis une stripteaseuse et je couche avec n’importe qui, et je me drogue, et je me met nue devant des hommes qui ne veulent que mon corps, mais qu’est-ce que cela peut-il te faire Bon Dieu?!! J’ai dix sept ans, mais j’ai la vie, si on peut considérer un bordel comme celui là une vie, d’une personne de trente. Je suis détruite, et j’ai peur qu’en m’attachant à quelque un, cette personne me tue, m’enfonce, me fasse du mal. J’ai peur de la folie qui m’atteint de plus en plus d’après les médecins, à cause de tout ce que je me fou dans l’nez, dans les veines, et à cause des horreurs que j’ai vécu quand j’étais gamine. J’ai peur qu’un jour, je me taillade trop profondément et que, par conséquent, je quitte ce monde. J’ai peur de moi.. »
    p s y c h o l o g u e ▬ Très bien. Question suivante..
    La psychologue semblait avoir compris le message de détresse que voulaient faire passer les yeux de la jeune Stryder. Elle décida donc de ne rien lui demander d'autre sur ce sujet, considérant qu'elle en avait appris, supposé, assez pour l'instant.


HUM HUM ... INTÉRESSANT. ET DANS 10 ANS, OU VOUS VOYEZ-VOUS ?


    p s y c h o l o g u e ▬ Très bien. Question suivante..
    e l i o t t ▬ J'espère que c'est la dernière. J'commence dans une heure
    p s y c h o l o g u e ▬ Hum.. Où vous voyez-vous dans dix ans?
    e l i o t t ▬ Dans dix ans? Dans l’avenir, donc? Je n’ai pas d’avenir, vous le savez. Je ne vois pas plus loin que la fin de la semaine suivante, voir plus loin de sert à rien. Surtout dans mon cas. Pour moi, dans dix ans, ma tombe serait creusée et je serais entrain de me décomposer, me faisant bouffer par les vers. La drogue m’aura tuée d’ici là. Ou alors, un de ces hommes qui vient voir mes prouesses de stripteaseuse, qui se masturbe devant moi. Il m’aura emmener avec lui dans son pick-up rouge délavé, son fusil de chasse à dans le coffre, me faisant croire qu’il est là pour me sauver, que c’est la version moderne du prince charmant. Il me dira sûrement qu’il m’aime, il me fera des promesses sans lendemain, des promesses d’amour, de bonheur, des promesses pour une nouvelle vie. Il me susurrera à l’oreille qu’il m’aime, que je suis la seule dans son cœur. Et moi, je le sais, comme une idiote, j’y croirais. J’y croirais car cette homme ressemblera un peu à mon père, un peu à Johnny Depp, un peu à Léonardo DiCaprio, un peu à James Dean. Surtout à James Dean, en faite. Parce que cet homme.. Wow. Il aura tout pour me plaire. Et ce dernier, ivre d’envie de meurtre, de viol et tout le toutim m’emmènera loin d’ici, de cette vie, dans un coin pommé. Une forêt ou alors un petit fossé. Il abusera de moi et me tuera ensuite.
    p s y c h o l o g u e ▬ Mais.. Vous n'avez que dix-sept ans, alors pourquoi donc êtes-vous aussi pessimiste? Vous pouvez à tout moment, pour l'instant, changer de vie, tout recommencer.
    e l i o t t ▬ Non, je suis un cas perdu. Vous me voyez mariée, mère, travailleuse dans un métier respecté vous? Dans ce cas, vous êtes réellement utopique, pour quelque un qui est censé voir la réalité. Non, dans dix ans, je ne serais sûrement plus là. Surtout si je ne me dépêche pas! Je vais être en retard. Au revoir. Non, adieu.


Dernière édition par Eliott D. Stryder le 2/5/2010, 20:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/4/2010, 21:36

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Eliott D. Stryder le 2/4/2010, 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/4/2010, 21:56

Bienvenue !
Bon courage pour ta fiche, si tu as des questions, on est là ;)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/4/2010, 22:07

Re-bienvenue ^^ bonne chance pou cette fiche!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/4/2010, 22:25

    Merci.. Désolée de vous avoir déjà posé un lapin.. :/
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/4/2010, 22:41

Bienvenue a toi =)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/4/2010, 22:44

    Marci (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Regan J. Ricketts


» y.o : 25


behind the screen
» Pseudo & y.o: Malo' & 19
» Avatar: Ashley Massaro
» ©: my . enigma

MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/4/2010, 23:18

Bienvenue sur le forum
Enfin re bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/4/2010, 23:19

    Merci :D
    J'ai terminé (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jared A. Sanchez


» y.o : 40 ans
» links : Moi && Mon cercle


MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/5/2010, 18:58

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MasterGame




MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/5/2010, 20:16

félicitation
p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


    Officiellement bienvenue ! Ta fiche a été lue et tu es désormais des nôtres ! Voilà ce qui a été dit en résumé :

    Citation :
    Une histoire pour le moins originale, tout comme ton avatar qu'on ne voit pas souvent sur les RPGs! Un bon orthographe qui nous ravit; en bref, bienvenue et amuse toi bien parmi nous!

    N'oublies pas d'aller te créer, ici, tout ce dont tu as besoin. Tu peux aussi aller jeter un coup d'œil dans la galerie si tu recherches un avatar, ou même passer commande pour en avoir un personnalisé. N'hésites pas non plus à venir flooder et créer plein de nouveaux jeux.

    Encore une fois bienvenue à POM happy


    bon rp
    p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    underco
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   2/5/2010, 20:44

merci :D
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eliott • Love me, love me. Say that you love me.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eliott • Love me, love me. Say that you love me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peace of mind :: supprimés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit