AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/4/2010, 03:44

Ferme les yeux, et le monde devient celui que tu veux.

© pan
    WILLIAM BILL SPENCER
    AKA BILLIE

    CITIZEN
    PATRON D'UN BAR
    POING AMÉRICAIN

    AMÉRICAIN
    26 ANS
    NE A CLIFTON

    CÉLIBATAIRE
    1M85 | 78KG

MOI CHARMANT ?
    MALIN
    SOCIABLE
    DRÔLE
    CHARMEUR
    AMBITIEUX
      BEAU PARLEUR
      AUDACIEUX
      CONVAINCANT
      HARDI
      MALICIEU
      ARNAQUEUR
      ÉGOÏSTE
      MÉFIANT
      JALOUX
      IMMATURE
      ARROGANT
      MOQUEUR
      MENTEUR
      TRICHEUR
      VOLAGE


Vaut mieux mourir couvert de sang
que de mourir dans un lit couvert de pisse.
C'EST LA. PRÉCISÉMENT A CE MOMENT, QUE L'HISTOIRE DÉBUTE.
Billie !!! Sur le perron de la maison, elle crie, manière bien à elle, connue des voisins, pour appeler son fils. Arrêt sur image : tête d'ange, entourée de cheveux couleur or, une lueur de malice dans les yeux, il court. Bill est déjà au bout de la rue. Les doigts plein d'encre, il part rejoindre ses copains, aujourd'hui Leo a cassé la gueule à Ian, c'est bien plus important que sa mère qui s'apprête à l'attraper par l'oreille pour qu'il aille prendre son bain. Il court à s'en déchirer les poumons, mais peu importe, il faut qu'il fasse vite. Il ne sait pas que la vie peut s'avérer bien plus rapide et pas toujours clémente. La claque il va se la prendre en pleine face, et quand on ne s'y attend pas, ça fait mal.
Sourire aux lèvres, elle le regarde de loin, sa touffe sautant à chaque enjambée. Tous les soir, au retour de l'école, c'est la même chose, à peine 10ans, et pourtant un caractère bien trempé, comme son père. La porte claque et la jeune maman prend la direction de la cuisine. Occupée à préparer le dîner, elle n'entendra pas les pas dans le couloirs.

Il fait nuit, sa mère va encore crier, il n'aime pas quand elle s'énerve. Lui il a rien fait de mal après tout, c'est juste qu'il s'amusait trop avec ses copains. Arrivé au bout de la rue, il voit les gyrophares, les gens agglutinés autour de la maison. Il court, vite, toujours plus vite. Son ventre et son petit cœur d'enfant se serrent automatiquement. La peur. L'inquiétude. Il pile devant l'allée qui mène à la maison. La porte d'entrée est ouverte, mais il fait tout noir à l'intérieur, c'est pas normal. Sa maman devrait être là, à l'attendre de pied ferme, les mains posées sur les hanches, le regard sévère. A sa place, il y a juste un trou béant, sombre, le même qui est entrain de se former à l'intérieur de lui. Il sent une main qui se pose sur son épaule, celle du Shérif, mais Bill ne cillera pas, pas ici, pas devant tous ces curieux, alors il part, il s'enfuit, il court, parce qu'il a comprit. Il a comprit que sa maman ne reviendra pas.

C'est son père qui ira le trouver sur ce terrain désaffecté. Ils ne se diront pas un mot, laissant le silence les imprégner, jusqu'au petit matin. Et puis ils finiront pas se lever, pour se diriger vers leur nouvelle vie, seuls, perdus, meurtris, mais ensemble.

PUIS LES JOURS SE SUCCÈDENT ET ON EN VIENT A GRANDIR
Clope à la bouche, regard perçant, démarche assurée, une main dans sa poche, il sait parfaitement que cette Suzie assise sur le banc en face, le mate sans aucune discrétion. Pas de chance pour elle, il se trouve qu'aujourd'hui il s'en fiche de cette fille, elle le lasse. Non celle qu'il veut, c'est la petite brune là bas, Isabelle, qu'elle s'appelle. Il en est dingue et ça depuis 5minutes, en réalité depuis qu'il lui a proposé une cigarette et qu'elle s'est contentée de le toiser avant de partir. En seize années d'existence personne n'a pu résister aux traits angéliques et au regard enjôleur du jeune Spencer, et il pariait pas cher sur cette Isabelle. La voyant s'éloigner, il presse le pas, la rattrape et se met à son allure. Les bras retenant quelques livres près de son buste, elle ne lui accorde pas un regard. Sourire en coin, il continue de fumer sa clope, comme si de rien était. Voyant qu'elle ne réagit pas, il penche légèrement la tête vers elle, aucune réaction. Ça le fait rire, il aime quand on lui résiste. Elle accélère légèrement et lui en profite pour se planter devant elle, un éclair malicieux traversant ses yeux au même moment. La brunette s'arrête et soupire agacée. Le blondinet en profite pour s'appuyer contre le mur de brique, tout en la scrutant du regard. Pas un mot, seul son impertinence contre son ignorance. Mais il attend, patient, qu'elle craque la première. A croire qu'il connait les femmes par cœur, car c'est ce qu'elle s'apprête à faire. Plongeant ses yeux noirs dans ceux de son prédateur, elle ne se doute pas une seconde que le piège vient de se refermer sur elle.

Ce que Bill n'a pas prévu dans son plan, et la raison pour laquelle il est entrain de courir à moitié à poil en pleine nuit, dans les rues de Clifton, ce sont les frères de la jeune Isabelle. Deux pour être exacte. L'un aussi grand que l'autre est musclé. Tout ca parce qu'il a trouvé l'idée romantique de rejoindre sa belle pendant son sommeil, et qu'il n'a pas pensé une seconde que celle-ci hurlerait de peur quand elle le découvrirait nu comme un vers. En attendant il tente d'échapper aux deux "molosses" qui le suivent de près. Personne dans les rues, puis quand bien même il y aurait quelqu'un, personne ne s'en mêlerait, pas ici, pas à Clifton. De rue en rue, il ne cesse de courir, sans savoir exactement où il va, jusqu'à ce que cette voiture ralentisse et commence à le suivre.

ET ON APPREND QUE LES EMMERDES NOUS RATTRAPENT TOUJOURS.
Cette fille dans la voiture, c'est Lisa. C'est elle qui l'a emmené loin des deux molosses, bien loin. Elle passait par là, un road-trip à ce qu'elle lui raconte tout en sortant de Clifton, et lui il sourit, se rhabille et trouve ca cool qu'elle se soit arrêtée. Il décide de la suivre un bout de temps. Trois mois à longer la côte californienne avec celle qui deviendra son premier amour. Et qui, parallèlement, l'abandonnera en plein milieu de la Californie du nord, sur le bord de la route. Et c'est avec le sourire que le petit Billie recevra la trempe de sa vie à son retour à Clifton. Par son père dans un premier temps, qui s'inquiétant était à deux doigts de sombrer dans la folie, puis par les "molosses", ensuite.

Œil au beurre noir, lèvre fendue, le regard fière et sourire en coin, il se rend au Crazy Noche, toujours une main dans la poche tandis que l'autre lui sert à fumer. Pressé de revoir ses potes après tout ce temps, il prend même pas la peine de saluer quiconque, et marche le plus vite possible. Tout le monde roule en voiture, tout le monde sauf lui. Il s'en fout des bagnoles, il sait parfaitement qu'il a pas besoin de ça pour emballer des filles, et puis en cas d'urgence y'a toujours la petite Suzie qui le conduira où il veut. Tiens d'ailleurs Suzie, elle est là, adossée au mur du club, cigarette en bouche, regard coquin. Toujours la même vilaine, et Billie sourit un peu plus. Mais pas le temps pour ça non plus. Ouvrant brusquement la porte de la discothèque, il tend les bras juste après avoir jeter sa clope par terre. Hey mes salopes ! Toujours en vie, je vois que ça sert de vendre son cul dans cette ville. Ses potes rient, puis des tapes dans le dos fusent. Quelques minutes plus tard le calme revient, attablés devant un verre, ils se racontent les derniers ragots de Clifton. De vraies bonnes femmes, pense Billie et dans le fond il aime ça. C'est là qu'il apprend qu'Isabelle a été envoyée en pensionnat loin d'ici, le blondinet secoue la tête et boit une gorgée de sa bière. Tout ça pour rien, il aura même pas eu le temps de lui peloter les seins. La porte du fond s'ouvre violemment, tous les regards se tournent vers le grand brun qui en est la cause. C'est qui Billie ?! Pas le temps de réagir, tous les regards se tournent cette fois vers le blondinet, le seul en ville à se faire appeler comme ça. Petit sourire, surtout pour sa fierté pas vraiment par amusement, il lève la main en l'air en même temps que ses sourcils qui se haussent. Ba.. je crois que c'est moi. Rire, un rire faux, qui sert surtout à prendre la température, mais rien qu'aux traits froncés de la bestiole qui se trouve dans l'encadrement de la porte, il sait qu'il va falloir courir vite encore. T'inquiète Billie, on le retient. Casses-toi.

Écoutant son meilleur pote, il s'est cassé, mais à peine arrivé au bout de la rue que le gars l'a rattrapé. Merci les potes ! Après lui avoir cassé la gueule, il expliqua enfin à Bill, la raison de sa colère. Lisa ! Elle était mariée ! Et ce gars là, c'était juste son mari qui avait apprit leur petite aventure. Bill se redresse s'aidant légèrement du mur pour tenir droit. La lèvre en sang, il s'allume une cigarette, histoire d'apaiser la douleur. Après avoir recraché la fumé, un sourire apparait. Le même sourire à la fois, taquin, sur de lui, agaçant. Écoute mec .. t'as baisé ta femme, j'ai baisé ta femme... On a qu'à dire qu'on est quitte.

UNE POIGNÉE DE POINTS DE SUTURE ET QUELQUES ANNÉES PLUS TARD.
Parait que le temps assagit, fait courber l'échine, détrompez-vous. Billie est toujours là, marchant dans les rues de Clifton, clope au bec, main dans la poche et éternel sourire en coin. Quelques conquêtes en plus, sachant dorénavant éviter celles aux grands frères sur-protecteur et aux alliances cachées. Pas mal de dettes de jeu aussi, le poker, bien plus vicieux qu'une femme, qu'il dit. Un bar à lui, où il organise des tournois de poker illégaux. Pas mal d'ennemis. Mais surtout, son père en moins. Mort il y a 1an à peine suite à un cancer. C'est sans aucun doute ça qui l'a fait revenir des années en arrière, lorsqu'il était encore ce petit garçon face ce trou noir. Elle avait été retrouvée violée et égorgée. Comment pouvait-on faire ca à une maman, à sa maman. Un fou qui passait par là et qui a finit sur la chaise. Peine de mort. Que le prix à payer est doux.

Pour réchauffer ses nuits il y a le whisky certes, mais Suzie aussi. Toujours fidèle. Elle travaille pour lui en tant que barmaid et par la même occasion est son taxi. Il n'a toujours pas passé le permis, même si ca ne l'empêche pas de prendre sa moto quand il reste aux allants tours de Clifton. Les années ne l'ont pas privé de son côté sale gosse qui plaît tant aux femmes. Dragueur et futé, il ne le sait pas encore mais il attend juste la perle rare, celle qui lui fera enfin courber l'échine.

Spoiler:
 


Dernière édition par William B. Spencer le 2/6/2010, 00:45, édité 46 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/4/2010, 03:48

Bienvenue :)
Bonne chance pour ta fiche.
Léonardo quoi ♥️ (l) 8)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/4/2010, 04:18

Bienvenue (:

Leo', cette bouille balloon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Regan J. Ricketts


» y.o : 25


behind the screen
» Pseudo & y.o: Malo' & 19
» Avatar: Ashley Massaro
» ©: my . enigma

MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/4/2010, 17:08

Bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/4/2010, 17:38

Léooooooo ^^ *retour dans mes débuts d'adolescentes ;p*
Welcome my dear and good luck ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/4/2010, 17:59

merci (a) une véritable gueule d'ange (6) mais ne jamais se fier aux apparences, à c'qui parait cowboy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jared A. Sanchez


» y.o : 40 ans
» links : Moi && Mon cercle


MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/5/2010, 19:00

Bienvenue sur le forum ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/5/2010, 23:30

Caleb S. Diaz a écrit:
Bienvenue (:

Leo', cette bouille balloon
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/6/2010, 00:43

Merci ^^

Fiche terminée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MasterGame




MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/6/2010, 00:57

félicitation
p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


    Officiellement bienvenue ! Ta fiche a été lue et tu es désormais des nôtres ! Voilà ce qui a été dit en résumé :

    Citation :
    Que dire.. Mon dieu qu'il est attachant ce Billie ! Et puis ça se lit tout seul sérieusement; et Leo.. arf! On va voir voler un paquet de culottes sur POM ! :P Allez sale gosse, en route !

    N'oublies pas d'aller te créer, ici, tout ce dont tu as besoin. Tu peux aussi aller jeter un coup d'œil dans la galerie si tu recherches un avatar, ou même passer commande pour en avoir un personnalisé. N'hésites pas non plus à venir flooder et créer plein de nouveaux jeux.

    Encore une fois bienvenue à POM happy


    bon rp
    p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    underco
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   2/6/2010, 01:00

Merci balloon
Faites voler les culottes il adore ça 8D
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout se résume à une chose : gagner ou mourir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peace of mind :: supprimés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com