AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shanice Claire Taylor - terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/20/2010, 19:22

DÉCLINEZ VOTRE IDENTITÉ


© banana hammock
    Shanice Claire Taylor
    aka Shan'

    groupe; stranger
    métier; coyote girl
    arme favorite; son décolleté

    nationalité; américaine
    date de naissance; 18 mars 1985
    lieu de naissance; Watertown dans le Dakota du sud

    situation; célibataire
    taille | poids; 1m65 | 48 kg
    signes distinctifs; cheveux blond très clairs, presque blancs; tatouages.


VOUS EN QUELQUES MOTS

    SOLITAIRE
    VULGAIRE
    DURE
    IMPULSIVE
    FROIDE
      SAUVAGE
      INTUITIVE
      NARCISSIQUE
      RÂLEUSE
      IMPRÉVISIBLE
      CYNIQUE
      AUDACIEUSE
      REBELLE
      RÉALISTE
      ARROGANTE



POUR COMMENCER AVEZ-VOUS VOTRE EXTRAIT DE CASIER JUDICIAIRE
  • le 16/06/2001 à 19h02 - Watertown, Dakota du Sud
    outrage envers un agent des forces de l'ordre - mineure lors des faits.
    placée en garde à vue pendant 24h.

  • le 28/08/2001 à 13h58 - Watertown, Dakota du Sud
    agression, coups et blessures aggravés, délit de fuite, violence physique envers un agent des forces de l'ordre - mineure lors des faits.
    5 mois en maison de correction
    prolongement de la peine de 3 mois, pour mauvaise conduite

  • le 30/06/2003 à 09h46 - Watertown, Dakota du Sud
    excès de vitesse, outrage envers un agent des forces de l'ordre.
    amende de 580 $ et retrait de points sur le permis de conduire

  • le 30/12/2004 à 13h59 - Watertown, Dakota du Sud
    coups et blessures aggravés.
    5 mois de prison + suivi psychologique

  • le 05/01/2004 à 15h05 - Watertown, Dakota du Sud
    coups et blessures aggravés envers son psychologue
    6 mois de prison
    prolongement de la peine de 1 mois, pour mauvaise conduite

  • le 30/05/2009 à 06h02 - Voie Publique, Clifton
    port d'arme illégal
    placée en garde à vue pendant 48h, retrait immédiat de l'arme



TRÈS BIEN. SAVEZ-VOUS POURQUOI VOUS ÊTES LA ?

Celui qui sait parler sait aussi quand il faut parler.
Archidamos.
Non. Je ne savais pas ce que je foutais sur cette putain de chaise devant ce psy qui me posait les mêmes questions depuis une putain de semaine. Enfin si. Je le savais, mais je ne voyais pas pourquoi je devais lui répondre à l'autre abruti là. J'étais autorisée à parler, n'est-ce pas. Alors, j'étais également autorisée à le regarder attendre une réponse à sa question idiote. Pourquoi poser des questions lorsque l'on connait déjà les réponses ? Il avait toute ma vie dans son dossier merdique. Arrêtez de me pourrir la vie et laissez-moi défoncer la gueule à qui je veux et quand je veux, merde ! Si j'avais eut envie de papoter de ce que j'étais, j'aurais discuté avec mon chien. Lui, au moins, il la fermait, il ne me contredisait pas et il ne répétait aucune connerie aux flics. C'était un bon bon chien-chien. Il ne faut pas me prendre pour une pigeonne non plus. Je savais très bien qu'il allait livrer un diagnostic racontant connerie sur connerie aux poulets, histoire d'alourdir encore un peu plus mon casier. Soyons réaliste, plutôt que de déblatérer un tas de choses sur sa vie en espérant que le mec d'en face vous comprenne, fermez-la et encaissez. C'est toujours mieux que de se livrer. Ces gens-là ne comprennent rien à rien, et cela restera toujours ainsi, faut arrêter de rêver. Aux dernières nouvelles, je ne suis pas naïve. Lui là, en revanche, j'ai quelques doutes. De toute manière, ils ne pouvaient rien ajouter dans mon dossier si je ne disais rien. Je regardais le psy, il commençait à se tortiller, mal à l'aise et répéta sa question.
    SHANICE : « Je ne suis pas sourde. »
Lui répondis-je froidement. Oui, j'avais parlé. Mais je n'avais rien dit qui aurait pu me nuire par la suite. Tout se résumait à cela. Depuis une semaine, il essayait de me comprendre. Je ne savais pas vraiment ce que j'étais pour lui, un objet de fascination peut-être. Encore un de ces gosses de riches qui ne comprend pas que lorsque l'on est énervé, on devient pour le moins agressif. Il n'y avait pas d'autres raisons à cela. Cette fille que j'avais tapé, deux jours auparavant, elle m'avait fait chier alors elle l'avait payé. Pourquoi chercher plus loin ? Les psy ne servaient absolument à rien. J'étais impulsive, je le savais. Et je ne faisais rien pour le cacher. D'ailleurs, je savais également que s'il continuait à poser des questions aussi connes, j'allais m'énerver. Je n'avais pas vraiment envie de rajouter des trucs dans mon casier. Je savais parfaitement qu'avec ce qu'il y avait déjà à l'intérieur, beaucoup de portes se fermaient. Je soupirais. Il fallait absolument que je garde mon calme et que je la ferme. Le psy soupirait lui aussi.
    PSYCHOLOGUE : « Je sais parfaitement que vous n'êtes pas sourde mademoiselle, mais je sais aussi que vous n'êtes pas muette, alors si vous répondiez à mes questions cela nous serait bénéfique, à moi comme à vous. »
Finit-il par lâcher devant mon silence. Je le regardais, haussant un sourcil. Je ne voyais absolument pas en quoi cet interrogatoire m'était bénéfique. Lui, cela lui faisait gagner du fric, ça je le savais parfaitement. D'ailleurs cela me dégoutais de voir cela, il se remplissait les poches, et moi, moi je me faisais chier et je risquais d'avoir des problèmes si j'en disais trop. Je tiquai. Cela commençait à me pomper l'air, royalement.
    SHANICE : « Non, en effet, je ne suis pas muette. Mais, si aviez un tant soit peu de jugeote, vous comprendriez que cette putain de séance m'emmerde et que je n'ai qu'une hâte : sortir d'ici. Maintenant, si vous pensez pouvoir me faire parler de moi, je vous souhaite bien du courage. »
Un défi ? Sûrement pas. Comme si j'allais m'amuser à défier vieux schnoque ayant plus de dix kilos en trop. Pas que ça à foutre. J'ai d'autres projets. Il commençait à noter quelque chose sur son carnet. Eet meerdee ! J'avais trop parlé. Ce n'était pas vraiment mon genre de perdre le contrôle comme ça. Enfin, si. Ouais. D'ailleurs s'il continuait à écrire des sottises, j'allais lui faire bouffer son crayon. Et, cela risquait arriver plus vite que prévu... s'il continuait. J'étais là, parce que j'avais tabassé une nana. Je ne vois absolument pas ce qu'il y a d'extraordinaire là-dedans. Du moins, ce n'est pas comme si c'était exceptionnel. S'ils commencent à faire faire un suivi psychologique à chacune des filles plutôt... violente, ils ne sont pas sortis de l'auberge ! Je le regardais. Lui, dans tous les cas, il s'en mettait pleins les poches. La fenêtre, située derrière lui, donnait une magnifique vue sur le quartier un peu snob de Watertown. Tout cela pour une histoire de "petits copains". J'hallucine. Pas de ma faute si son copain avait un tant soit peu de goût en matière de fille ; c'était évident que l'autre là, avec son pantacourt rose bonbon, elle avait dû finir par le dégouter l'autre abruti là. Elle piaillait trop, il fallait la faire taire, pas de quoi en faire une affaire d'état. C'est sûr que si elle n'avait pas été la fille d'un flic du coin, cela ne se serait peut-être pas déroulé ainsi. S'appeler Shanice, ou réfléchir après avoir agi. C'était moi tout craché. Un gros défaut dont je n'arrive visiblement pas me défaire. De toute manière, ce n'est pas à moi que me la fermer, c'est à eux. Le silence, c'était tout ce que je demandais, merde ! J'ai bien envie de tous les trucider tiens. Seule ma voix est une voix digne d'être entendue, tout le monde sait cela de nos jours.

POUVEZ-VOUS ME DÉCRIRE VOTRE PLUS GRANDE PEUR ..

Ma plus grande peur ? Il en a de bonne ce mec. Haha. Mais c'est toi mon chou voyons, quelle question. Tsss. Dans le genre, "je pose des questions connes, mais ce n'est pas ma faute, c'est mon métier", les psy remportent le trophée haut-la-main. Je ne me fais pas de soucis pour ça. Il me regardait, tentant de m'intimider avec un regard perçant tout pourri. Calme tes hormones mec, le jeu du dominateur, ça sera pour une autre fois, tu veux ? Je ne disais absolument rien. Et je l'observais, moi aussi. Sortant un regard de tueuse en série. Mais je me ravisais. Si je continuais comme ça, il allait vraiment me prendre pour une folle dangereuse. Notez, je n'est pas dit que je ne l'étais pas. Je commençais à taper du pied. Signe d'impatience.
    SHANICE : « Ce n'est pas vous, ni les poulets. Dans tous les cas. »
Répondis-je au final. J'en avais tellement marre, qu'au final, répondre à ses questions signifiais que la porte de sortie me serait bientôt ouverte. À moins que je ne la défonce dans cinq minutes. Ce qui était une éventualité. Non, en fait, je ne répondais pas à ces questions, je parlais. Nuance. Je n'avais peur de rien. La peur, c'était pour les faibles, pas pour moi. Le psy me regardais, avec un regard, plus qu'énervant. Comme si ma réponse signifiait quelque chose. Comme si tout à coup, il était dans ma tête. Chose qui commençait sérieusement à me démanger le bout de doigts. Allez savoir pourquoi, une vague sensation de meurtre m'envahissait. J'allais lui en foutre une. Une dont ils se souviendraient toute sa vie. Heureusement pour lui, il baissa les yeux, semblant soudain s'intéresser à son bout de papier merdique. Et il continuait à écrire. Dans une heure, j'allais découvrir que j'étais une timbrée psychopathe juste bonne à enfermée, j'en étais persuadée. Question de flair. La peur, ne sert à rien. La peur est inutile. Et, à ma connaissance, rien ne me tétanise au point de me pisser dessus. Disons simplement que je n'aime pas les serpents.
    PSYCHOLOGUE : « Vous ne répondez pas à ma question jeune fille, comme à toutes les autres. »
Soupira-t-il. Sans blague ? Il venait juste de le remarquer ou bien ... ? Des abrutis, j'en avais vu, mais pas aussi atteint, je peux vous le dire. Enfin... De toute manière, avec le nom qu'il avait il ne pouvait pas avoir un QI extrêmement important. Une chose était sûre, ce n'était pas Einstein. Loin de là. Je me demande comment il a pu devenir psy d'ailleurs. Il faut un max de diplômes pour avoir ce métier merdique, non ?
    SHANICE : « Bravo. Vous m'étonnez presque là. Peur de qui ? De quoi ? Ne vous foutez pas de ma gueule, la peur : c'est nase. Comme vous. »
C'était à mon tour de soupirer. La décoration de la pièce était horrible. Un tag ou deux par-ci par là ne lui ferait aucun mal. Il ferma les yeux. Pour finalement les rouvrir. Je me demandais si, lui-même, ne consultait pas un psy après m'avoir eût en face de lui. Possible. Mais, là n'était pas la question. Visiblement, il attendait une réponse. Aujourd'hui. Et pas demain. Dommage pour lui, car, comme tous les autres jours où on m'avait forcé à aller le voir, je ne répondrais pas. En plus de m'apporter des problèmes, il n'allait tout de même pas me faire gaspiller ma salive. Non. Je n'avais peur, ni de lui, ni des flics, ni des garces que je tabassais assez fréquemment, ni de toutes les personnes susceptibles de faire peur à n'importe qui d'autre. Les mauviettes, ne pouvaient pas se faire classifier dans la même catégorie que moi. Manque de bol. La vie est mal faîte, les gens aussi.
    PSYCHOLOGUE : « Vos parents vous battaient-ils ? »
Ce psy, en revanche, était très mal foutu. En plus d'être moche et con, il était superficiel. Non. Mais parents étaient des saints. Pire que cela. Des anges. Des anges peut-être un peu trop occupés à s'occuper des autres, certes. Pourquoi tout le monde pense que les problèmes viennent des parents ? S'ils ont eût une enfance difficile, qu'ils ne comptent pas sur moi pour rejoindre leur club. J'ai d'autres chats à fouetter ; celui de la voisine en particulier. Il commence à me faire chier à miauler à n'importe quelle heure de la nuit. S'il est noctambule, ce n'est pas mon problème non plus. Quant à mes parents, je ne vois pas comment ils auraient pu me battre, puisque, les trois quarts du temps, ils étaient absents. Voyages d'affaires, réunions jusqu'à des heures pas possible. Il y a des moments où je ne sais même plus à quoi ressemble mon propre père. Je passais ma main dans mes cheveux, histoire de déplacer la mèche qui m'empêchait de voir le côté droit de la salle. Côté qui, au passage, était aussi moche que tout le reste.
    SHANICE : « Non. Pourquoi, vous si ? Je comprends mieux tout à coup. »
À quoi pensait-il ? Il croyait quoi ? Que ma plus grande peur, c'était mes parents ? Quelle idée. Du grand n'importe quoi. Je crois que je n'ai jamais entendu autant de connerie en une heure. Il essayait de me comprendre. Il n'avait toujours pas compris que je n'étais disposée, ni à répondre franchement à ses questions, ni à paraître "sympa". Remarque, je ne suis pas vraiment "sympa" avec beaucoup de monde. Il parait que je suis asociale... Possible. Le gros ouvrait de nouveau la bouche. Mais je le devançais. J'avais eu ma dose : Stop.
    SHANICE : « Avant de poser une autre question, je vais te demander autre chose mec, tourne disons... cinquante fois ta langue dans ta bouche avant de parler. Simple précaution. »
Menace ? Nooooon. Cela ne me ressemble pas-du-tout voyons. Bien sûr que si. Vous avez une case en moins vous aussi, ou bien... ? Il me regardait, encore et toujours. On aurait presque dit qu'il réfléchissait : Alléluia ! Cela devait faire la dixième fois que je soupirais depuis le début de la séance, et la centième depuis le début de la semaine. En plus de venir à cet interrogatoire tout pourri, je n'allais pas faire, en plus, comme si j'aimais ça. Fallait pas trop m'en demander aussi. Je me levais. Commençant à tourner en rond dans la pièce. Il fallait absolument que je me défoule, et, si possible, pas sur le gros psy.

HUM HUM ... INTÉRESSANT. ET DANS 10 ANS, OU VOUS VOYEZ-VOUS ?

Je m'étais rassise, en regardant la pendule, j'avais remarqué qu'il était presque l'heure pour de sortir de cette salle. Tourner en rond ne me détendais pas. J'avais besoin de sortir. Un point c'est tout. Pourtant, les questions continuaient. Après celle qui portait sur ma soit-disant plus grande peur, c'était au tour de mon avenir. J'avais 19 ans. Je n'avais jamais rien vu en grand. Dans dix ans, je me voyais loin de Watertown, je ne sais pas où. Quelque part. Un coin où ils y auraient moins de gens, moins de poulets. Niveau métier, je ferais avec ce que je trouverais. En fait, je n'avais pas vraiment que cela à foutre que de penser futur pour l'instant. Mon présent était déjà assez chiant comme ça. Je ne serais, ni psy, ni flic, ni prof, ni caissière, ni femme de ménage. Dans tous les cas. Soit car, ces métiers m'insupportaient, soit, tout simplement, car je n'avais absolument pas envie de me rabaisser à cela. Au final, j'allais peut-être devenir braqueuse de banque. Ce métier me convenait mieux que tous les autres. Ou tueuse à gage, tiens.
    SHANICE : « Aux dernières nouvelles, je ne suis pas devin. »
Avais-je répondu, froidement. Quoi encore. Non, désolé, les boules de cristal et moi, cela n'a jamais été le grand amour. Il n'y avait pas marqué "voyante" en grosses lettres sur mon front aux dernières nouvelles. Remarque, c'était encore envisageable. Arnaquer les pigeons du coin en leur disant que cette nouvelle année serait propice aux nouvelles rencontres, cela ne me déplaisait guère. Quoique cela me lasserais vite. Je regardais de nouveau la pendule. Tic, tac, tic, tac, tic. Plus que cinq minutes avant la fin de cet "entretien". Le psychologue commençait à taper du pied. Tiens, tiens, commencerait-il à perdre patience ? Visiblement, ma réponse ne lui convenait pas. Comme toutes les autres. J'avais envie de lui dire d'aller se faire voir. Ce que je fis, d'ailleurs. Mais il laissa passer. Posant son calepin sur ses genoux. À l'envers, bien sûr, pour que je ne puisse pas lire ce qu'il avait noté. Le fourbe.
    PSYCHOLOGUE : « Répondez à ma question, s'il vous plait. »
Une légère hausse de ton se faisait sentir. Pensait-il vraiment pouvoir me menacer ? Me menacer, moi ? Je fis craquer mes doigts. L'intimidation ne marchait pas, pas sur moi. Cela ne marchait d'ailleurs jamais. Je ne m'appelais pas Shanice Taylor pour rien. Tous les jeunes du coin me connaissaient. Je m'étais fait ma petite réputation. Sans vraiment le vouloir, j'avais été classifiée dans les caïds à éviter. Chose qui était d'ailleurs très bien comme cela. Les gens ne m'approchaient pas et me foutaient la paix. Que demander de mieux. Le gros me lançais un regard perçant. Je lui répondis de baisser d'un ton, ainsi que ses yeux. Ma voix était totalement maîtrisée, et je pense que c'est cela qui lui ouvrit les yeux. Il avait, face à lui, un mur. Un mur froid, glacial même. Un mur qui s'était montré un peu trop gentil au fil de cette consultation. Je le regardais. Il n'était rien. Rien comparé à moi. Un minable, un moustique, un misérable petit psychologue. Psychologue de mes deux. Il allait se pisser dessus. Sa plus grande peur à lui, c'était peut-être moi. Je regardais encore une fois la pendule ; avant de me lever. Il était l'heure.
    PSYCHOLOGUE : « Puis-je savoir où vous allez ? »
Il avait abandonné la thèse du "si je lui fais peur elle me dira tout". Bonne initiative. Je sortais. Cela faisait deux heures que je lui faisais face. Je n'allais pas, en plus, m'amuser à faire des heures sup'. Très peu pour moi. Il était con. Je regardai de nouveau la pendule. Et il suivit mon regard. Et ouais mon vieux, je me casse. Demain, je devrais y retourner. Pour la dernière fois. Mais je sentais que j'allais perdre patience, un peu trop vite. J'ouvris la porte, pour la refermer derrière moi. Le gros n'avait rien vu venir. Mais il était l'heure. Et, à certains moment, je pouvais m'avérer très ponctuelle. Je savais que mon dossier n'allait pas être joli-joli après le diagnostic du psy. Tant pis. J'allais aggraver mon cas. Rien à foutre.


Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Shanice C. Taylor le 1/28/2010, 12:46, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MasterGame




MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/20/2010, 19:26

bienvenue
p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


    Dans un premier temps merci de ton inscription et bienvenue parmi nous dans la charmante ville de Clifton. Toute l'équipe de pom. te souhaite un bon courage et tout plein d'inspiration pour ta fiche de présentation.

    Nous te rappelons juste quelques règles essentielles..
    Tu as désormais 7 jours pour finir ta fiche, dans quel cas nous serons dans l'obligation de supprimer ton compte et de remettre ton avatar en jeu. Sauf bien entendu si tu nous préviens dans la partie adéquate, c'est à dire absences
    Nous te rappelons également qu'un excellent niveau est demandé sur ce forum. Les 20lignes obligatoires sont en cas de mauvais jours, sois conscient qu'il te faudra dépasser largement les 40lignes de rp.
    Il peut arriver que les admins ne soient pas d'accord entre eux sur ce qui est de l'admission d'un membre. Afin de clarifier les choses, et de satisfaire le plus grand nombre de personne, il se peut que nous te demandions de faire un test RP qui se traitera uniquement par MP. Tu peux bien entendu, le refuser, dans quel cas ta candidature en tant que joueur ne sera pas acceptée.
    Et pour finir, ce rpg peut contenir des propos violents et des scènes choquantes. Si tu ne te sens pas capable d'accepter ou de supporter ça, merci de nous le signaler ^^


    à bientôt
    p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    underco
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joe Davis


» y.o : 24ans


behind the screen
» Pseudo & y.o: _adastra . 22
» Avatar: megan fox
» ©:

MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/20/2010, 19:28

EXCELLENT CHOIX DE PV !! Tout comme Maeva d'ailleurs ! j'aime les vavas qui sortent de l'ordinaire (l)
Bienvenue ;)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/20/2010, 19:35

Welcome ^^ Très contente que Shanice soit là! Bonne chance pour ta fiche et si tu as des questions ... nous sommes là ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/20/2010, 19:50

Merci :D
Très contente d'être attendue alors x)
Moi aussi j'adore les vavas originaux, et Mandy Murphy, j'ai pas pu résister (a)
J'ai pas de questions pour le moment, mais je vous fait signe s'il venait à y en avoir une :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/20/2010, 19:53

Bienvenue !
Bon courage pour ta fiche jongle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jared A. Sanchez


» y.o : 40 ans
» links : Moi && Mon cercle


MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/20/2010, 19:57

Sois la bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Regan J. Ricketts


» y.o : 25


behind the screen
» Pseudo & y.o: Malo' & 19
» Avatar: Ashley Massaro
» ©: my . enigma

MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/20/2010, 20:16

Les coyotes arrivent en force dis donc !
Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/23/2010, 20:19

Yeah un Coyote happy
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/28/2010, 12:11

Merci tout le monde glou
Bon, avec un jour de retard, je pense avoir terminé ma fiche.
J'attends le verdict (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joe Davis


» y.o : 24ans


behind the screen
» Pseudo & y.o: _adastra . 22
» Avatar: megan fox
» ©:

MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/28/2010, 12:18

:) on lit tout ca et on te tient au courant le plus vite possible ;)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/28/2010, 12:24

Okay, merci :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MasterGame




MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/28/2010, 13:45

félicitation
p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


    Officiellement bienvenue ! Ta fiche a été lue et tu es désormais des nôtres ! Voilà ce qui a été dit en résumé :

    Citation :
    heyhey ! C'est donc un OUI ^^ tu as réussi à cerner le personnage, aucun problème, peu de fautes, une bonne orthographe.. félicitation ;)

    N'oublies pas d'aller te créer, ici, tout ce dont tu as besoin. Tu peux aussi aller jeter un coup d'œil dans la galerie si tu recherches un avatar, ou même passer commande pour en avoir un personnalisé. N'hésites pas non plus à venir flooder et créer plein de nouveaux jeux.

    Encore une fois bienvenue à POM happy


    bon rp
    p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    underco
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   1/28/2010, 14:16

Merci beaucoup !
J'avais peur de m'éloigner du personnage =).
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shanice Claire Taylor - terminé.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shanice Claire Taylor - terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peace of mind :: supprimés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit