AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alexy J. Hayes || [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 12:35



DÉCLINEZ VOTRE IDENTITÉ



© FoX
    ALEXY JOHN HAYES
    aka ALEX

    CITIZENS
    dealeur
    Beretta 92FS

    Américain
    13 décembre 1982
    né à Clifton

    célibataire
    1m89 | 80kg
    tatouages


VOUS EN QUELQUES MOTS


    Sombre
    Nerveux
    Drogué
    Instable
    Associable
      Fidèle
      Impulsif
      Sarcastique
      Intelligent
      Borné
      Colérique
      Rancunier
      Secret
      Blasé
      Musicien


POUR COMMENCER AVEZ-VOUS VOTRE EXTRAIT DE CASIER JUDICIAIRE

  • le 23/07/2001 à 23h29 - Clifton
    Excès de vitesse, conduite en état d'ébriété et refus d'obtempérer.
    Trois mois de prison avec sursis, et 60h de travail d'intérêt général.

  • le 11/02/2003 à 19h58 - Clifton
    Détention de stupéfiants.
    Six mois de prison dont trois avec sursis, et amende.

  • le 23/10/2008 à 21h46 - Clifton
    Coups et blessures sous influence de stupéfiants.
    Trois mois de centre de désintoxication, suivi psychologique durant le traitement et amende.


Dernière édition par Alexy J. Hayes le 12/20/2009, 18:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 12:37

TRÈS BIEN. SAVEZ-VOUS POURQUOI VOUS ÊTES LA ?


C’était comme l’ombre d’une glissade qui n’en finissait pas, ses doigts martelant les accoudoirs de sa chaise sans qu’il ne s’en préoccupe réellement, néanmoins l'homme face à lui devait bien réaliser qu’il n’était pas là de son plein gré, enfin si, peut-être, mais que cela ne lui plaisait pas vraiment, qu’il aurait largement préféré se trouver à l’extérieur de cette maudite bâtisse, de cette pièce ; loin, très loin de ces salopards de moralisateurs comme il se plaisait à les appeler. Sa jambe se mit s’agiter frénétiquement, traduisant son manque d’envie de rester en place, et surtout se révélant être un symptôme de manque, cette putain aux bas mi-longs, sa candeur poudreuse venant border les sens du prisonnier qui ne demanderait qu’à effleurer ses narines narquoises, ressentir la brûlure insidieuse de son organisme prêt à se damner pour quelques grammes.

Balançant avidement son visage en arrière, sa tête pendant dans le vide, sa nuque se recueillant sur la dernière latte de son dossier, comme s’il n’avait pas entendu la question, tandis que son regard voguait en direction du plafond où de la moisissure due à l’humidité ambiante, ou bien encore à des fuites, s’étirait nébuleusement. La vie ressemblait à cette venelle de bactéries qui s’enchevêtraient les unes avec les autres, dévorant les âmes à mesure que les jours passaient, que le temps s’égrenait paresseusement. Mais cette apparente lassitude se rapprochant du fanatique ayant aperçu dans le ciel une manifestation de Dieu, ne parvenait à interrompre l’agitation du reste de ses membres, ses doigts continuant à esquisser une mélodie trop rapide, sa jambe tremblant toujours. Et alors qu’un frêle soupire s’extirpait de ses lèvres, son visage revint faire face à son interlocuteur.

« J’en sais rien. » lâcha-t-il avant de se lever pour esquisser les cents pas dans la pièce à l’image d’un lion prisonnier d’une cage bien trop petite pour lui, et ses désirs de liberté. « Et j’en ai rien à foutre. Je veux sortir. »

Instinctivement, sans qu’il n’en ait parfaitement conscience, ses mains vinrent triturer les divers doigts qui les composaient, comme s’il ne parvenait pas à apaiser l’anxiété, et surtout l’hyperactivité qui le poussa à renifler légèrement. S’il avait été chez lui, s’il avait eu accès à ses petites pilules, il aurait compensé tout cela avec une autre substance, mais bien sûr on lui avait tout confisqué avant de le faire passer devant le procureur sans même une audience préliminaire, un accord sous le bras, avec deux options différentes. Deux options qui n’avaient rien d’acceptables, et vu l’état dans lequel on l’avait présenté à la cours, cela avait été son avocat qui avait pris la décision de choisir. Et là, on le forçait à voir un psy avant de le lâcher dans la grande bâtisse, ou plutôt de le mener à sa chambre pour qu’il comprenne…

« Voilà, c’est exactement le problème. Il faut que vous réalisiez que nous faisons tout cela pour votre bien.
- Mon bien ? » s’exclama le dealeur en manque en comblant vivement la distance avec une vivacité troublante, faisant réagir l’un des gardes qui se tenait contre un mur. Garde qui vint border le toxicomane tandis qu’il frappait avec violence la table qui le séparait encore du spécialiste, son bras flanquant dans un même élan le verre d’eau qui y trônait sur le sol où il se fracassa en une multitude de petits morceaux de verre. « Si vous le vouliez vraiment vous me donneriez ce dont j’ai besoin. »

« Bordel ! » s’exclama-t-il en repoussant le gorille qui venait de chercher à l’éloigner, le laissant rejoindre un mur qu’il frappa une nouvelle fois, comme pour isoler sa colère, chasser cette incommensurable sensation de solitude, ce souhait qu’il pouvait avoir à cette seconde de simplement mourir. Une dose plus forte… il n’y avait que cela, ou un stimulant quelconque, juste pour casser ce mauvais trip qui s’immolait dans ses veines, tendait l’entièreté de son être maladif.
« Justement. Regardez-vous Alexy… vous avez failli tuer un homme. »

Relevant l’un de ses sourcils, Alex tourna ses traits en direction du docteur de l’âme, braquant ses prunelles sur ce visage qui ne semblait pas mentir, mais il ne se souvenait pas vraiment de ce qu’il lui disait. C’était comme un grand océan de brume, comme si ces souvenirs ne ressemblaient à rien d’autre qu’à un brouillard opaque dans lequel il ne parvenait à déchiffrer que des ombres, des formes ondulantes. C’était pour cela qu’il se retrouvait donc ici… soit il allait purger une peine de prison, soit il se faisait ‘soigner’, comme si la drogue était une maladie, comme si cette addiction n’était pas souhaitée par celui qui en souffrait et qui avait l’impression que le monde lui en voulait, qu’il n’avait qu’à se…

« Alors il aurait fallu que je pointe l’arme sur ma tempe et que je presse la détente… » siffla-t-il en mimant le geste avec ses doigts, son index s’appuyant contre sa tempe. « BAM. » Et tout serait fini.

Le psychologue inscrivit quelque chose sur son petit calepin tandis que celui contraint de rester ici recommençait à divaguer dans la pièce, soumis à une hyperactivité notable. Lorsqu’il serait redescendu, on lui donnerait sans doute des médicaments pour compenser le manque et le sevrer… mais ils espéraient quoi ? Qu’une fois sorti d’ici il retrouverait une vie normale ? C’était fini tout ça, et ce depuis qu’elle était morte, crevée, décédée, enterrée, elle et son beau projet d’avoir une maison, un chien, et des enfants si le ciel le voulait bien.



POUVEZ-VOUS ME DÉCRIRE VOTRE PLUS GRANDE PEUR ..


Agacé par sa propre gestuel, laissant son pas continuer à torturer le sol de son avancé inévitable jusqu’à un pan de la pièce, il enfonça ses mains dans les poches arrières de son jean tandis que son dos rencontrait la dureté du mur. L’autre ne semblait pas satisfait de sa petite démonstration précédente, il semblait vouloir poursuivre cet interrogatoire jusqu’à ce qu’il perde son calme, que la folie l’emporte, ou bien la colère à tout prendre. Il sentait juste l’incompréhension poindre entre eux d’une manière indélébile, alors qu’il lui posait des questions qui n’avaient pas le moindre intérêt… pourquoi ne voulait-il pas plutôt savoir pourquoi il en était arrivé à être ce qu’il était à ce jour ? Un dealeur, un drogué… n’appartenant à aucun gang mais vouant une haine tenace à l’un d’eux, tandis que le second ponctionnait un pourcentage sur ses revenus. Avec ces si frêles informations, on aurait pu entrevoir en lui l’indic parfait pour la police, mais il n’était pas fou au point de déclarer ouvertement la guerre aux véritables dirigeants de la ville.

Et puis il n’aimait pas les représentants de la loi… qu’avaient-ils fait autrefois pour July ? Rien. Quedal. Ils n’avaient même pas été en mesure de la protéger du gang duquel elle faisait parti. Et lui…il aurait dû faire quoi au fond ? Se lover dans le mensonge de rejoindre ce gang pour l’avoir à lui ? Mais personne n’était venu lui rappeler les règles du jeu… Autrefois, c’était cela qui aurait été sa crainte ; la perdre. Aujourd’hui, autre chose l’avait devancée puisque la chose l’avait déjà précipité dans les méandres de la noirceur de la perte de son intégrité, quelque chose qu’il n’avait même jamais utilisé sur lui-même depuis la première seconde où il s’était drogué, en faisant son business comme l’on creuse sa propre tombe avant que les premiers impacts de balles se fassent percevoir.

« Alexy…
- Ta gueule ! » sa langue claquant sous l’assaut de ces paroles qu’il destinait à ce petit mec qui devrait sérieusement songer à se reconvertir, car sans le gorille dans la pièce, il ne faisait aucun doute qu’il aurait déjà pris quelques coups bien mérités pour la mettre une bonne fois pour toute en veilleuse. Ses mains s’esquivant derechef de leurs refuges inespéré tandis qu’il traçait sa route dans la pièce, ses doigts s’arquant sous la forme d’une arme à feu prête à servir, image fantomatique de ce qu’il aurait fait si elle s’était comme toujours trouvée à sa taille.
« C’est peut-être dans ta caboche qu’il faudrait tirer, t’en pense quoi ? Juste… là. » assena-t-il en appuyant brièvement deux doigts sur la tempe du médecin qui sembla tressaillir sous ce geste d’une violence si proche de la réalité, mais qui ne dura qu’une seconde infime qui ne laissa même pas le temps de réagir au gorille.

« Parce qu’on en a rien à foutre que j’ai peur ou non des aiguilles. » clama-t-il en secouant sa main près de son propre visage, tandis qu’il exhalait quelques pas dans la pièce au hasard de sa gestuelle. « Ca t’inspirerait quoi ? Hein ? Ca te fait penser à quoi, alors que la mort est là, dehors, à chaque coin de rue, prête à te faire exploser la tête parce que tu te seras trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. T’as déjà goûté ce qui me fait tripper ?
- Non…
- Et tu veux m’aider à m’en sortir ? » ricana-t-il sous l’ombrage du sarcasme. « Demande-toi un truc, quel goût restera sur ta langue le jour de ta mort quand tu réaliseras que tu n’auras même pas essayé de te faire une fois une ligne, de prendre de l’acide ou du crystal, pour savoir ce que ça fait. Quitte à crever, autant profiter de ce que propose le monde. »

Car oui… il avait peur des aiguilles, de la douleur provoquée, mais surtout de ce qu’elles pouvaient entraîner pour n’importe quel toxicomane utilisant des seringues lorsque celles-ci étaient partagées, que la gangrène dévorait la chair avec un enthousiasme mortifère, capable de faire perdre ce bout de soi-même, briser un être rampant déjà dans la fange d’une dépression due aux diverses substances durant la descente. Il avait pourtant sur sa chair des tatouages réalisés dans la plus pure confiance avec une aiguille déchaussée de son enveloppe stérile, cette crainte de l'aiguille ne s'étant de toute manière développée qu'au fil des années. Mais encore un sevrage pour le faire décrocher, pour amoindrir ses doses… jusqu’à la prochaine fois où il replongerait et qui lui coûterait peut-être la vie, une overdose suite à une trop grande période de privation, l’organisme réagissant subitement plus violemment, comme s’il ingurgitait une grande quantité de ce poison blanc, neige infâme aux rêves étoilés, boursoufflés.



HUM HUM ... INTÉRESSANT. ET DANS 10 ANS, OU VOUS VOYEZ-VOUS ?


Dix ans. Une éternité. Le souffle du Diable égaré. Le monstre enchevêtré dans la boue. Le bois crissant sous le poids de la terre. Son corps putride et décomposé rongé par les vers. Fallait-il être plus précis pour convenir de l’endroit qu’il imaginait pour lui d’ici une dizaine d’année. Il n’avait rien d’un idiot et avait surtout conscience que s’il continuait à emprunter cette passe tapissée de son existence, ce serait six pieds sous terre qu’il se trouverait bientôt, la drogue ayant rongé jusqu’à la plus infime étincelle de vie de son être. Peut-être parce qu’il ne parvenait plus à entrevoir les esquisses de son rêve de toujours, de cette vie si différente de celle dont ses pieds auraient voulu fouler le sol, les échos nébuleux et frondeurs de ces songes qui s’étaient estompés lorsqu’elle était morte. Sa langueur, sa douceur obsédante qu’il n’était encore parvenu à confier à quiconque, ni même la haine qui le faisant tanguer dans les affres de cette dépression qui semblait s’emparer de son âme, dérober à l’anxiété la prédominance sur son être.

S’adossant brutalement contre un mur, comme pour parvenir à endormir la souffrance sous-jacente de ses souvenirs, de ce passé qui refusait de s’endormir, de se tarir pour lui offrir une nouvelle existence moins… car elle avait toujours été la clé, sa sauvegarde comme sa damnation, n’étant jamais parvenu à se remettre de sa disparition. C’était comme s’il n’avait qu’à fermer les yeux, laisser ses paupières se clore comme en cette seconde pour replonger dans la fragrance de son parfum qui se dégageait de sa chevelure, sans que la jalousie ne l’étreigne malgré la position qu’elle occupait alors. Elle n’aurait eu qu’à les quitter… était-ce possible ? Bien sûr, pourquoi cela ne pourrait être le cas au fond ? Mais elle aurait dû le faire bien avant, prévoir ce qu’il s’était passé par la suite, comprendre, saisir qu’elle aurait dû fait un choix avant même que les deux amants en viennent à s’étreindre dans un lit.

Dans un premier temps, sa haine des BB n’avait eu d’égal que l’incompréhension face au fait qu’on l’avait épargné lui alors qu’il avait été tout aussi coupable que la jeune fille, plus encore si cela avait été possible à ses yeux. Et c’était comme s’ils avaient décidé de livrer à la nature un être qui ne leur pardonnerait jamais, qui n’hésiterait pas à se venger si l’opportunité se présentait de jouer dans la cours des grands sans le moindre risque. Mais, même s’il devait y en avoir un, tant que le grabuge serait fait, il s’en moquerait comme de la lune pleurant sa séparation d’avec le soleil. Son rêve de maison… de famille… n’avait trouvé dans ce monde parallèle à son bonheur qu’une maison miteuse, une solitude compensée par des cuisses légères et une amante aux bas blanc et à la chevelure de poudre blanche. Sa putain éphémère qu’il revendait coupée sous l’apparence de crack, ainsi que d’autres stupéfiants, veillant néanmoins à cacher sa came et à ne pas en transporter trop sur lui ; cela coûtait trop cher pour si peu d’argent.

Et sous cette vie blafarde qui n’était qu’un reflet pâle et terni de son rêve, celui dans lequel il se serait bien vu dix ans plus tard, il avait pactisé avec les BE pour finalement se faire une place parmi ces deux grands de la magouille, de la drogue, de la prostitution, de… Qu’importaient leurs activités, tout ce qui comptait était qu’il était parvenu à se trouver une position fiable dans ce monde qui en avait rejeté tant d’autres, les propulsant dans cette tombe dans laquelle ils avaient déjà un pied, ou peut-être deux. Alors ses doigts glissèrent sur ses traits, un léger tremblement les saisissant, trahissant l’hyperactivité qui crépitait encore sous sa peau, son pied martelant distraitement le sol sans parvenir à interrompre cette percussion trépidante.

« Dans une tombe. » lâcha-t-il finalement en laissant ses doigts s’écarter légèrement de manière à ce qu’il puisse entrevoir son interlocuteur.
- Allons bon… vous avez bien un rêve, quelque chose que vous voudriez faire pour améliorer votre vie, non ?
- Disons qu’il y aura au moins mon nom sur la pierre tombale.
- Ce n’est pas ce que…
- Je sais, merde ! Mais je connais Clifton, j’y suis né et ce trou aura ma peau tôt ou tard. » insista-t-il en laissant ses mains déserter ses traits, ses prunelles semblant d’ors et déjà s’incruster tel un venin détestable dans celles du médecin. Ne pas avouer que cela serait la drogue ou bien une balle, ou une toute autre raison… il rêvait pourtant encore de cette vie à cent lieues de la sienne. « Vous verrez vous aussi… promis, je vous apporterai des fleurs si vous partez avant moi nourrir les vers. »


Spoiler:
 


Dernière édition par Alexy J. Hayes le 12/21/2009, 11:22, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 12:37

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Alexy J. Hayes le 12/21/2009, 10:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 12:41

    Bienvenue !! jump

    Ah Jared ♥️ *la fille derrière l'écran prend le dessus dans ce cas*

    Bon courage pour ta fiche ;)
    Si tu as une question n'hésite pas!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 13:33

Welcome! Très bon choix d'avatar ^^ bonne chance pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MasterGame




MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 13:35

bienvenue
p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


    Dans un premier temps merci de ton inscription et bienvenue parmi nous dans la charmante ville de Clifton. Toute l'équipe de pom. te souhaite un bon courage et tout plein d'inspiration pour ta fiche de présentation.

    Nous te rappelons juste quelques règles essentielles..
    Tu as désormais 7 jours pour finir ta fiche, dans quel cas nous serons dans l'obligation de supprimer ton compte et de remettre ton avatar en jeu. Sauf bien entendu si tu nous préviens dans la partie adéquate, c'est à dire absences
    Nous te rappelons également qu'un excellent niveau est demandé sur ce forum. Les 20lignes obligatoires sont en cas de mauvais jours, sois conscient qu'il te faudra dépasser largement les 40lignes de rp.
    Il peut arriver que les admins ne soient pas d'accord entre eux sur ce qui est de l'admission d'un membre. Afin de clarifier les choses, et de satisfaire le plus grand nombre de personne, il se peut que nous te demandions de faire un test RP qui se traitera uniquement par MP. Tu peux bien entendu, le refuser, dans quel cas ta candidature en tant que joueur ne sera pas acceptée.
    Et pour finir, ce rpg peut contenir des propos violents et des scènes choquantes. Si tu ne te sens pas capable d'accepter ou de supporter ça, merci de nous le signaler ^^


    à bientôt
    p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    underco
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 14:07

BIENVENUE sur le forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joe Davis


» y.o : 24ans


behind the screen
» Pseudo & y.o: _adastra . 22
» Avatar: megan fox
» ©:

MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 14:18

cowboy Bienvenue parmi nous !!
Tout à été dit si tu as la moindre question n'hésites pas ;)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 15:38

Merci beaucoup tout le monde, et je n'hésiterai pas cowboy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Regan J. Ricketts


» y.o : 25


behind the screen
» Pseudo & y.o: Malo' & 19
» Avatar: Ashley Massaro
» ©: my . enigma

MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 16:00

    Bienvenue cowboy
    Bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 16:26

Bienvenue ! =D
Bon courage pour ta fiche ...
et surtout très bon choix d'avatar =D
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 18:58

Merci beaucoup à tous les deux !
Et oui FoX... ♥️

Bref, je pense avoir terminé cowboy
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 19:16

    Bienvenue!

    * JARED! Cet homme est magnifique ♥️ *

    Amuse toi bien parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 19:20

On lit tout ça ^^ et on te tient au courant le plus rapidement possible!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/20/2009, 21:53

Merci beaucoup Gaëtane ! Et entièrement d'accord x)

D'accord Saul cowboy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MasterGame




MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/21/2009, 12:02

félicitation
p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


    Officiellement bienvenue ! Ta fiche a été lue et tu es désormais des nôtres ! Voilà ce qui a été dit en résumé :

    Citation :
    Nous avons toutes les trois dévorés ta fiche, on a adoré l'histoire, on a apprécié que tu sois si fidèle au personnage et tu as une excellente orthographe ... Bref nous sommes bluffées! Bienvenue sur POM et surtout amuse toi bien!

    N'oublies pas d'aller te créer, ici, tout ce dont tu as besoin. Tu peux aussi aller jeter un coup d'œil dans la galerie si tu recherches un avatar, ou même passer commande pour en avoir un personnalisé. N'hésites pas non plus à venir flooder et créer plein de nouveaux jeux.

    Encore une fois bienvenue à POM happy


    bon rp
    p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m . p o m


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    underco
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joe Davis


» y.o : 24ans


behind the screen
» Pseudo & y.o: _adastra . 22
» Avatar: megan fox
» ©:

MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/21/2009, 12:05

    Wahou impressionnée par ta façon d'écrire coup de cœur .. on te donne la réponse dans quelques minutes ;)
    mais queeeel suspenceeee !!
    Et pour faire les choses bien : Bienvenu(e) ? parmi nous ;)

    Edit bon ça a été plus rapide que prévu :p
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/21/2009, 12:06

LOL speedy gonzales ^^
Bienvenue officiellement :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   12/21/2009, 12:23

Merci beaucoup pour tout cute
Disons que j'ai flashé sur le personnage on va dire, donc fidèle normal (a)
Et bienvenue ainsi en effet x)

Bref, re-merci happy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexy J. Hayes || [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alexy J. Hayes || [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Peace of mind :: supprimés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit